Cyril Gueraud

D’où venez-vous ?
Je suis né à Dijon, j’y ai vécu jusqu’à l’âge de 5 ans, ensuite je suis arrivé à Mâcon. Et depuis je suis resté dans le Mâconnais. Je suis trop amoureux de ce territoire.

Pourquoi ce métier ? Quel est votre parcours ?
J’ai fini l’école hôtelière en 1999. Après la vie m’a emmené un peu à droite et à gauche, toujours en restant dans le domaine de la restauration. J’ai travaillé chez Pierre, chez Le Français, dans des hôtels, j’ai fait la cuisine pour le Tour de France du Triathlon, etc. Depuis que j’ai 5 ans je fais la cuisine. Petit, je faisais des glaces avec des sirops, des fruits, quand ma mère n’était pas là. Quand j’allais à la cantine, je m’amusais à toujours bien décorer mes assiettes !

Pourquoi ici ?
Je suis amie avec la personne qui tient la Brûlerie, et elle m’a initié au café et au thé. De là, l’idée de lier la cuisine à ces saveurs m’a intéressé. Après 8 ans passés dans le groupe Accor, j’ai eu cette opportunité de cuisiner pour le Rendez-vous des deux Roches à Prissé. C’était ouvert depuis 8 mois environ. Il y avait un snack, mais ça n’était pas en adéquation avec les produits de la boutique.

Votre endroit préféré sur le Grand Site ?
Tout ! Les balades dans les vignes, en été, en automne, les vignes sont belles, les couleurs changeantes, avec les reflets du soleil. J’ai pu faire quelques belles photos dans ce coin.

Votre meilleur souvenir sur le Grand Site ?
La première fois que j’ai visité le Musée, ça doit faire une trentaine d’années maintenant, avec l’école. Ça m’avait impressionné, l’histoire des chevaux balancés du haut de la Roche de Solutré. Ça m’est resté.