Sébastien Coulet

D’où venez-vous ?

Je suis d’origine d’une petite ville à côté de Lyon, Craponne. Ensuite je suis venu habiter 8 ans à Mâcon et j’ai découvert la Roche de Solutré et de Vergisson et j’ai commencé à travailler sur ces 2 falaises.

Pourquoi ce métier ? Quel est votre parcours ?

Ce qui me plaît c’est d’être dans la nature et faire partager aux plus jeunes le fait d’être dans la nature. Respecter la végétation, les animaux et de prendre du plaisir à essayer de gravir un petit sommet comme la Roche de Solutré. C’est pas si facile les Roches ici. En escalade il y a un niveau qui part de 4 à 9. En général, quand je donne des cours d’escalade à des gens, je leur fait faire du 4 mais ici il n’y a pas beaucoup de 4, donc en fait je suis obligé de les mettre directement dans un niveau 5. Ils sont obligés de se mettre un peu des challenges parce qu’ils ne peuvent pas dire je vais faire une voie facile parce qu’il y en a pas.

Pourquoi ici ?

Quand je suis arrivé à Mâcon je venais d’être diplômé d’Etat d’escalade et j’ai commencé mon activité d’éducateur sportif d’escalade sur ces roches et sur le Club d’escalade du CAF de Mâcon sur le mur des Saugeraies. Ça fait 10 ans que je suis prof d’escalade et j’ai travaillé 8 ans ici. Et c’est pour ça que j’essaie toujours de travailler ici l’été parce que c’est un endroit où j’ai l’habitude de travailler et que j’aime. Je connais toutes les voies d’escalade par cœur.

Votre endroit préféré sur le Grand Site ?

J’aime bien Solutré car c’est plus calme que Vergisson en termes de population de grimpeurs. Tous les grimpeurs vont grimper à Vergisson, du coup ils oublient un peu Solutré donc si on veut un peu retrouver l’ambiance de nature calme sur la Roche et bien on est mieux à Solutré. Après il y a les randonneurs mais ils sont au-dessus donc on les voit pas !

Votre meilleur souvenir sur le Grand Site ?

Dans les dernières années où j’étais au Club Alpin à Mâcon, j’avais des groupes de 5-6 ans et dès qu’il faisait beau, je les emmenais sur la Roche en mai-juin. J’étais là avec ma bande de petits de 5-6 ans qui me suivait à la queue leu-leu et on prenait le chemin qui montait à Vergisson. Il y a quand même des endroits où il y a quelques voies très faciles et qui sont intéressantes que pour cet âge-là. C’est du niveau 4 mais pour les tous petits enfants.