Didier Pilière

D’où venez-vous ?

Je suis de la région, mon père est un mâconnais, et mes grands-parents sont venus s’installer dans la région dans les années 1920.

Pourquoi ce métier ? Quel est votre parcours ?

C’est un deuxième souffle. J’ai eu une activité professionnelle jusqu’à l’année dernière, et maintenant, j’adore aller me promener sur les sentiers de notre beau pays, et j’aime surtout le faire découvrir. C’est ce que je préfère, le partage. Quand je pars avec un groupe, je veux montrer mon pays, ce que j’aime, et qu’ils repartent avec de belles idées sur ce territoire formidable mais fragile.
Histoire de la viticulture, Archéologie, Nature, Géologie, constituent une part importante de mes centres d’intérêt. C’est ce que j’aime à faire découvrir au cours de mes escapades.

Pourquoi ici ?

Beaucoup de souvenirs se nichent dans ce paysage, mon père qui l’adorait, a dû me transmettre son regard sur cette Nature si particulière, ses chemins, ses falaises… Une véritable addiction !

Votre endroit préféré sur le Grand Site ?

Le lieu que j’adore, c’est la Roche de Vergisson. Des dimensions plus importantes que Solutré, elle est beaucoup plus sauvage, et moins fréquentée. Elle a des formes très douces qui permettent au regard de se perdre, des falaises qui permettent de grimper, de voler ou tout simplement de rêver.
La Roche de Solutré, est un petit site, très confidentiel, il faudrait le prendre comme un bijou : on ouvre l’écrin et on découvre quelque chose de très précieux, malheureusement la réalité est autre, quel dommage !

Votre meilleur souvenir sur le Grand Site ?

Mes moments forts c’est en escalade ou en parapente. Des amitiés, des gens que j’ai rencontrés. D’ailleurs ma première expérience d’escalade, c’est à Solutré avec un ami d’enfance avec lequel j’ai grimpé dans les Alpes pendant des années. Des souvenirs très forts!