Marion Guy

D’où viens-tu ?
Je viens d’Hurigny, mes parents sont de là. Je suis originaire de Mâcon, j’ai fait toute ma scolarité ici.

Pourquoi ce métier ? Quel est ton parcours ?
J’ai fait une Licence de communication culturelle sur Lyon, et en fin d’études je suis allée dans le Limousin faire un stage à la Scène Nationale d’Aubusson. Du coup je suis restée sept ans dans le Limousin, sur le plateau de Millevaches, la Creuse ! A la naissance de mon premier enfant, avec mon homme on a décidé de revenir dans la région. On est donc revenus à Mâcon en 2011. J’ai été embauché dans une collectivité du nord mâconnais, je travaillais à la mairie d’Azé en tant qu’adjointe administrative pour tenir l’agence postale dans un premier temps, puis petit à petit mes missions se sont diversifiées et j’ai été secrétaire de mairie pendant quelques années. Au bout de sept ans j’ai souhaité arrêter et j’ai eu l’opportunité de postuler au Grand Site.
Mon papa était régisseur de théâtre, j’ai depuis toujours baigné dans le domaine culturel, j’ai gardé cette fibre-là. Et les activités proposées par le Grand Site du coup, ça me parle.

Quelles sont tes missions ?
Je suis assistante de direction. En arrivant il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer à ce nouveau mode de fonctionnement, je n’avais jamais travaillé en équipe. Mais ça s’est très bien passé, on m’a vite mise dans le bain, et j’ai même dû jouer dans le spectacle de l’équipe 2 mois après être arrivée. Je n’avais jamais fait de théâtre, mais j’ai dit oui. Ça s’est fait, et c’était un bon moyen de s’intégrer dans l’équipe.
Dans mes missions au quotidien je ne suis pas au contact avec le public. Je fais mes missions d’assistante administrative. Mais je m’occupe aussi de toutes les réservations pour les groupes, les scolaires, j’aime bien le lien avec les instits. Ce que j’apprécie c’est que tous les projets se montent en équipe, donc je participe un peu à tout, c’est varié.

Pourquoi t’installer ici ?
J’aime m’impliquer dans mon territoire, par exemple je suis présidente du foyer rural d’Igé, là où j’habite maintenant. On propose plein d’activités sportives et culturelles pour les enfants, les adultes, ça m’occupe bien !
Le Grand Site propose aussi plein de choses, ça me permet de conjuguer le travail en collectivité, mais aussi l’organisation d’événements que j’exerce déjà en bénévolat.

Ton endroit préféré sur le Grand Site ?
Je connaissais la Roche de Solutré parce que c’était les sorties qu’on faisait avec l’école ou en famille, mais localement je connaissais très peu les villages alentours avant d’être embauchée ici. Maintenant que j’y suis, je redécouvre quelques petites madeleines de Proust comme la Grange du Bois. J’ai fait découvrir la Roche à mes enfants, et ils ont eu un vrai coup de cœur pour cette ascension qui leur semblait impossible depuis le parking, et on ne se lasse pas de la vue qui est « wouhahou ». Maintenant mes garçons demandent souvent à revenir, donc c’est devenu une sortie familiale qu’on fait avec plaisir les weekends.